Crash-test Euro NCAP : les voitures les plus sûres de 2021… et les pires

il y a 1 année, 1 mois - 2 Janvier 2022, caradisiac
Mercedes EQS - crash test
Mercedes EQS - crash test
Caradisiac dresse le bilan 2021 des crash-tests Euro NCAP. Parmi les voitures volontairement détruites par l'organisme européen, lesquelles ont brillé, lesquelles ont déçu ?

Reprise en douceur

L'année 2020 avait été perturbée par les confinements. Euro NCAP n'avait noté que 13 modèles. C'est bien mieux en 2021, avec 33 résultats publiés au cours de l'année. Dommage toutefois qu'il y ait un manque de variété, avec par exemple trois Hyundai testées… et même quatre Genesis, la marque luxe de Hyundai, vendue dans un petit nombre de pays en Europe (et pas en France). Il manque encore à l'appel de grosses nouveautés de 2021, comme la Mercedes Classe C ou la Peugeot 308.

Pour rappel, en 2020, Euro NCAP a mis en place une notation plus sévère, avec un crash frontal revu et une importance plus importante accordée à l'efficacité des assistances actives à la conduite, dont le freinage d'urgence et l'aide au maintien dans la voie.

Les championnes : Mercedes EQS et Nissan Qashqai
Mercedes est un expert. En 2019, sa CLA était notre championne. Cette fois, l'EQS est la voiture la plus sûre de 2021 et établit même une nouvelle référence depuis la mise en place de la nouvelle notation d'Euro NCAP en 2020. La grande berline électrique de Mercedes associe le meilleur score dans la protection des adultes (96 %) au meilleur score dans la protection des enfants (91 %, avec même un 24/24 pour la partie choc, les points perdus l'étant sur quelques incompatibilités de fixation). La protection des usagers vulnérables de la route et l'équipement sont aussi à de jolis niveaux.

On peut toutefois se dire que c'est "facile" d'avoir une auto au top quand celle-ci coûte au minimum 130 000 €. On a donc aussi distingué un modèle généraliste, le Nissan Qashqai. Le crossover japonais égale l'EQS pour les enfants (avec 91 %) et obtient un gros score en protection des adultes (91 %). Si d'autres modèles généralistes ont des résultats adultes/enfants semblables, le Nissan enfonce le clou avec le record pour les équipements de sécurité (95 %).


Les bonnes surprises : Lynk & CO 01 et Volkswagen Caddy

Dangereuse les chinoises ? Pas celles qui viennent jusqu'à nous. Les marques qui tentent leur chance en Europe font sûrement très attention à ne pas se tirer une balle dans la roue en se ratant au crash test. Le Nio ES8 a ainsi eu 5 étoiles, tout comme le Lynk&Co 01. Ce dernier égale même le record pour la protection des adultes avec 96 % et obtient un bon 81 % pour les enfants. Une réussite pas si inattendue, car ce modèle est cousin du Volvo XC40.

Si on peut également saluer les beaux scores du Skoda Enyaq (94 % en adultes, 89 % en enfants), on distinguera ici le Volkswagen Caddy, qui a eu 5 étoiles. Preuve que la sécurité n'est pas au rabais sur ce ludospace, avec toutefois des scores qui évitent de justesse la perte d'une étoile puisque ce modèle a un score de 84 % en protection des adultes.

Les mauvaises surprises : Opel Mokka et Hyundai Bayon

Certes, quatre étoiles pour ces véhicules, ce n'est pas un mauvais résultat global. Mais dans le détail, les scores sont en dessous des attentes. C'est particulièrement le cas pour le Mokka, qui se contente d'un score de seulement 73 % en protection des adultes. Le conducteur est moyennement protégé lors d'un choc frontal, et lors d'un choc latéral de son côté, sa tête peut heurter la porte opposée. Pour la protection des enfants, c'est aussi assez moyen, avec 75 %. Côté aides à la conduite, le freinage d'urgence a montré des lacunes.


Les scores du Hyundai Bayon ne sont pas très bons aussi. Le nouveau petit SUV coréen n'a eu que 76 % pour la protection des adultes, le conducteur étant moyennement protégé. S'il a eu 85 % pour la partie enfants, les bambins plus âgés sont exposés dans les chocs latéraux. Le freinage d'urgence a eu du mal dans les intersections.

La catastrophe : Dacia Spring

La Zoé est clairement un cas particulier (voir ci-dessous). La pire voiture de l'année au crash-test est donc pour nous la Dacia Spring, car c'est un nouveau modèle de 2021. La citadine électrique de Dacia n'a eu qu'une seule étoile. Elle souffre de son petit gabarit (la taille compte clairement dans les résultats, on le voit par exemple avec les 4 étoiles de la Fiat 500) et bien sûr de ses origines low-cost, voire ultra low-cost, la base de la Sping étant la Renault Kwid indienne. Si le prix pardonne le score pour l'équipement (32 %), le score pour la protection des adultes est mauvais, avec seulement 49 %. En cas de choc frontal, le conducteur est mal protégé.

Renault Zoé : un cas à part

En fin d'année, la Zoé a eu la note incroyable de zéro étoile. Mais c'est vraiment un résultat à nuancer. Déjà, Euro NCAP a testé une version sous équipée, même si cela peut être le cas avec d'autres véhicules. Surtout, il a voulu crasher un modèle dont l'origine remonte à 2013 avec la grille de notation nettement plus sévère de 2020. C'est assez curieux, d'autant que la dernière évolution de la Zoé date de 2019 (elle aurait assurément sauvé les meubles si elle avait été recrashé à cette date). Et à n'en pas douter, beaucoup de modèles apparus en 2013 auraient sûrement eu zéro étoile en 2021.
Par taille, la meilleure et la moins bonne de 2021
Véhicules choisis par nos soins, départagés en fonction de la moyenne de leurs résultats, avec une plus grande importance donnée aux critères de protection adultes et enfants.

Dans le tableau, les % sont les notes pour Protection des adultes, Protection des enfants, Protections des usagers vulnérables de la route (piétons et cyclistes) et Équipements de sécurité.

Les citadines et SUV urbains