Fraude Au Préjudice De La MRA: Lise Coindreau Garde Le Silence

il y a 6 ans, 9 mois - 26 Avril 2016, lexpress.mu
Fraude Au Préjudice De La MRA: Lise Coindreau Garde Le Silence
Les enquêteurs du Central Criminal Investigation Department (CCID) sont en train de compléter l’enquête sur une fraude de Rs 1,3 million commise au préjudice de la Mauritius Revenue Authority (MRA).

Le dossier sera ensuite transmis au bureau du Directeur des poursuites publiques qui décidera de la marche à suivre. Dernier développement en date: Lise Coindreau a été interrogée par les enquêteurs. Elle a toutefois fait valoir son droit au silence.

À l’issue de son interrogatoire en présence de son avocat, Me Raouf Gulbul, qui s’est déroulé récemment, la femme d’affaires de Flic-en-Flac a été provisoirement inculpée. Elle a par la suite été libérée après avoir payé une caution de Rs 15 000 et versé une reconnaissance de dette de Rs 50 000.

Saisie d’une Mercedes

Cette affaire remonte à plus de deux ans lorsque la MRA avait saisi une Mercedes, qui avait été importée de l’Angleterre par une dénommée Marie Rita Mootoosamy, 78 ans. Le CCID à qui cette affaire avait été soumise a arrêté cette dernière, le 22 mars.

La septuagénaire, qui habite Flic-en-Flac est accusée provisoirement de complot «to defraud the government of Mauritius», voire la MRA, de Rs 1,3 million. Dans sa déposition, elle a expliqué qu’après son retour de l’Angleterre pour s’installer à Maurice, elle avait ramené une Mercedes. Comme returning resident, elle était exemptée de la taxe douanière sur cette voiture de luxe.

Quelques mois après, Marie Rita Mootoosamy avait regagné le pays de Sa Majesté pour des vacances. Toutefois, elle n’avait pu retourner au pays à la date indiquée pour cause de maladie. Entre-temps, l’enquête de la MRA avait établi que la Mercedes de Rita Mootoosamy était en possession de Lise Coindreau et que c’est cette dernière qui conduisait la voiture. La femme d’affaires a alors été dans le collimateur du CCID.