Fraude Sur Le Returning Resident Scheme: De Nouvelles Arrestations Pour Le CCID

il y a 6 ans, 9 mois - 4 Mai 2016, Défi Media Group
Illustration
Illustration
Le Central Criminal Investigation Department (CCID) n’en a pas fini avec les fraudes sur le Returning Resident Scheme (RRS) mises à jour par la Mauritius Revenue Authority (MRA).

Ce lundi, l’équipe de l’assistant-commissaire de police (ACP) Heman Jangi a interpellé une dénommée Prema Ramjus. Elle a été inculpée d’entente délictueuse en vue de soustraire des taxes douanières à l’État pour l’acquisition d’une berline de luxe.

Les autorités reprochent à cette Curepipienne d’avoir importé une Mercedes CLS 65 hors-taxe en sa qualité de returning resident après des années passées en Côte d’Ivoire et d’avoir revendu le bolide à une certaine Sabrina How Hong. La MRA avait levé le lièvre, il y a quatre ans, en constatant que de nombreux Mauriciens rentrant au pays et bénéficiant du RRS revendaient leurs véhicules à des particuliers.

Des filatures et des dossiers comprenant des images de vidéosurveillance ont révélé que, contrairement aux règles imposées sous le RRS, ces berlines hors de prix pour un Mauricien moyen étaient utilisées par leurs « nouveaux propriétaires ». D’où la saisie de la Mercedes SLS 63 AMG en possession de Thierry Lagesse, ex-président de GML, premier conglomérat du pays, et un procès en cour.

Si Prema Ramjus a été appréhendée, c’est parce qu’elle n’a pas accepté l’offre de la MRA l’invitant à rembourser le montant de la taxe sur cette Mercedes CLS 65. C’est aussi le motif de l’arrestation de la femme d’affaires Lise Coindreau, il y a un mois. Elle utilisait la Mercedes S600 L de la retraitée Marie Rita Mootoosamy, interpellée à son retour à Maurice en février. Toutes deux ont été inculpées d’entente délictueuse. Prema Ramjus a obtenu la liberté contre une caution de Rs 5 000 et une reconnaissance de dette de Rs 50 000.