Importation d’une Voiture de Luxe: le Procès Intenté à Lagesse, Toolsee et Seeburrun Démarre

il y a 7 ans, 6 mois - 30 Juillet 2015, lexpress.mu
Importation d’une Voiture de Luxe: le Procès Intenté à Lagesse, Toolsee et Seeburrun Démarre
Le procès intenté à Thierry Lagesse, Dhaneshwar Toolsee et Ashish Seeburrun dans le cadre d’une enquête sur une voiture de luxe, une Mercedes SLS 63 AMG, a été pris sur le fond en cour intermédiaire, mercredi 29 juillet.

Il a débuté par la lecture de la déposition consignée au Central Criminal Investigation Department (CCID) par l’ancien président du conseil d’administration du groupe Mon Loisir.

Lors de sa déposition au CCID, Thierry Lagesse avait démenti avoir comploté avec Dhaneshwar Toolsee et Ashish Seeburrun pour bénéficier de facilités pour l’achat d’une Mercedes. Il avait également rejeté les accusations portées contre lui par ces derniers. De plus, soumis à un interrogatoire serré en 2013, Thierry Lagesse a fait valoir son droit au silence mais avait soutenu que toute cette affaire est «totally false, I have nothing to do with importation of the car».

Rs 7,2 millions de manque à gagner pour l’Etat

Thierry Lagesse avait été arrêté le lundi 26 août 2013. Il avait été accusé d’avoir organisé une fraude douanière pour ne pas payer la taxe sur la Mercedes SLS 63 AMG. Les enquêteurs pensent qu’il aurait bénéficié de la complicité d’un returning resident, Atish Seeburrun, et de l’importateur Dhaneshwar Toolsee. La sous-facturation de ce véhicule aurait coûté Rs 7,2 millions à l’Etat.

Dhaneshwar Toolsee, directeur de la société d’importation de véhicules SS Motor Point, avait également été arrêté. Il avait allégué, dans sa déposition à la police le 20 août 2013, que c’est Thierry Lagesse qui aurait organisé ce complot. Il a ajouté qu’après la convocation d’Atish Seeburrun, il aurait reçu un SMS de l’ancien président du board du groupe Mon Loisir. Ce dernier aurait écrit : « On est dans la m....., bonhomme. Vois avec ton avocat. »

Thierry Lagesse est défendu par Me Gavin Glover et Me Hervé Duval Jr. Quant à Me Neeven Parsuramen, il s’est retiré de l’affaire.