Infrastructures routières : carton rouge à la RDA

il y a 4 ans, 9 mois - 17 Avril 2018, Défi Media Group
Illustration
Illustration
Les standards sont restés les mêmes pour nos routes.

Entre-temps, le nombre de véhicules ne cesse d'augmenter. La qualité de l'asphalte et le design de nos circuits seront revus. C'est un auto carton rouge que prend la Road Development Authority.

Les normes appliquées par la Road Development Authority (RDA) pour la construction des routes et des ponts sont dépassées. Cette autorité responsable du développement des routes dispose d'un ensemble de spécifications techniques et de designs standards qui sont utilisés pour les projets. L'imposition de nouvelles normes à travers un manuel viendra se poser comme un cadre pour la mise en œuvre de nouveaux travaux routiers. Le but : adapter les constructions aux changements dans le flux du trafic, le tonnage des véhicules et les événements climatiques.

Une source au ministère des Infrastructures publiques explique que les réparations des routes sont coûteuses en termes de temps et d'argent. La fréquence des patchworks sur les routes, souvent endommagées par le mauvais temps ou une utilisation intensive, doit être réduite. Le nombre de véhicules augmente et leur tonnage aussi. « L'impact sur nos routes est visible. L'asphalte est régulièrement endommagé », affirme une source proche du dossier.

Jeudi, un atelier de travail a eu lieu entre le ministère et le Construction Industry Development Board (CIDB). Les discussions ont porté sur les nouvelles techniques et technologies disponibles pour rendre les routes plus fiables et robustes. La source souligne que parmi les techniques proposées, on retrouve le recyclage du plastique pour la construction des routes ou même l'asphalte perméable dans les endroits sensibles aux accumulations d'eau.

De son côté, la RDA recherche un consultant pour la préparation des spécifications et des normes de pointe pour les routes mauriciennes. Ces études aboutiront à la mise en place du Mauritian Road Design Manual (MRDM), comprenant la Mauritian Road Construction Specification, la Mauritian Road Standard Detail Drawings et la Mauritian Road Supervision Manual. La RDA veut rendre les routes sûres et solides face aux véhicules (surtout les poids lourds) et aux intempéries.

L'objectif de ces études est de préparer un manuel complet pour la planification et la conception des routes. Le manuel concernera non seulement les études de drainage, géotechnique et hydrologique, mais aussi les critères géométriques et tous les paramètres, tels que les terrassements, la conception des chaussées et les plans de drainage. L'aspect de la sécurité, de l'environnement et de l'éclairage, entre autres, seront également abordés.

Les consultants devront préparer une spécification technique pour les routes et les ponts. Ce document doit tenir compte des normes de conception que la RDA utilise pour la conception des routes et des ponts. Il doit aussi définir les matériaux à utiliser et prescrire les différentes procédures. Le manuel permettra également l'introduction d'un standard complet pour les routes et les ponts.

Nous sommes passés à 519 265 véhicules en 2017, contre 507 676 en 2016. Il y a dix ans, soit en 2008, le pays en comptait 342 344. Le nombre grandissant d'automobiles met la pression sur nos routes. Les intempéries fragilisent nos routes et la RDA se voit contrainte d'apporter une solution.