Nouveaux points d’embarcation: la Tourism Authority s’attire les foudres des plaisanciers

il y a 4 ans - 28 Janvier 2019, lexpress.mu
Illustration
Illustration
Les plaisanciers de l’Est doivent désormais récupérer leurs clients à partir d’une «3 buoy zone».

Cette nouvelle mesure, mise en place par la Tourism Authority depuis le 11 janvier, provoque des remous. Ce lieu a pour particularité d'être très étroit et représente «un très gros danger au niveau de la sécurité des clients», souligne Prem Beerbul, l'un des plaisanciers. Ces derniers se sont réunis jeudi 24 janvier afin de discuter de cette situation.

La présence journalière de la directrice de la Tourism Authority à Trou-d'Eau-Douce et l'Île-aux-Cerfs est aussi critiquée. «Pour s'assurer que l'ordre émis soit respecté, les représentants de la Tourism Authority et leurs officiers sont présents à Trou-d'Eau-Douce et sur l'île-aux-Cerfs quasiment tous les jours pour nous verbaliser. C'est comme du harcèlement quotidien. Cette présence quotidienne est surprenante et nous trouvons cette nouvelle mesure injuste. Cela provoque une véritable cacophonie dans la région et ce sont surtout les clients qui sont pénalisés», fustige Prem Beerbul.

Selon les plaisanciers, il y aurait du favoritisme pour qu'un opérateur puisse obtenir de meilleures conditions. «Nous faisons un pressant appel au Premier ministre pour qu'il prenne ce dossier en main. Et aussi que le bureau du Premier ministre commandite une enquête approfondie pour tirer cette affaire au clair

Contactée, Khoudijah Maudarbocus-Boodoo, directrice de la Tourism Authority, avance que cette décision a été mûrement réfléchie. «Il faut que tous les plaisanciers respectent leurs licences. On leur a déjà fait part de cette décision depuis le mois de décembre dernier.» Ceux qui sont trouvés fautifs seront suspendus et écoperont d'une contravention. «L'on empêche personne de travailler. Mais il faut juste le faire suivant votre licence.»