Place de l’Immigration : coup d’accélérateur pour le terminal urbain

il y a 4 ans, 10 mois - 26 Mars 2018, Défi Media Group
Place de l’Immigration : coup d’accélérateur pour le terminal urbain
Le gouvernement est à la recherche de firmes pour réaliser le projet de terminal urbain place de l’Immigration.

L'État ne participera pas au financement du projet, mais louera un peu plus de 6 arpents de terrain pour une période de 60 ans.

Ça y est. Le ministère des Infrastructures publiques vient de lancer un Request for Proposals (RFP) à l'intention de firmes intéressées à préparer et soumettre leurs propositions pour la modernisation du terminal urbain, place de l'Immigration, Port-Louis. Les autorités comptent louer des terres appartenant à l'État. Le projet comprend le réaménagement et la modernisation des infrastructures, plus précisément leurs conception, financement, construction, exploitation et entretien.

La firme retenue bénéficiera pour une période de 60 ans, de 6 arpents de terrain pour un bail de Rs 1 million l'arpent, et selon des conditions définies par le gouvernement.

Par la suite, le bail pourra être renouvelé, toujours selon des conditions précises. L'État ne participera pas, directement ou indirectement, au financement du projet. Tous les coûts de conception, d'ingénierie, de construction, d'exploitation et de gestion du projet devront être pris en charge par la firme retenue.

En sus de la construction et de l'exploitation du terminal urbain moderne, d'un complexe commercial, d'une aire de stationnement et d'un espace vert, le promoteur devra prévoir des emplacements qui seront loués à 1 200 marchands, un poste de police et une caserne de pompiers.

Le but de cette RFP est d'examiner les propositions de firmes ayant l'expérience, l'expertise et les ressources nécessaires pour la mise en œuvre du projet, conformément aux objectifs et attentes du gouvernement concernant le réaménagement de la place de l'Immigration.

Les firmes potentielles pourront soumettre leurs propositions, seules ou en partenariat avec d'autres entreprises. La nature de tout partenariat ou arrangement devra être spécifiée au moment de la soumission de la proposition. Les candidats présélectionnés devront soumettre une présentation et la structure financière de leurs projets.

La firme retenue devra soumettre au ministère des Infrastructures publiques, dans un délai de trois mois à compter de la date de la lettre d'attribution du bail, une conception détaillée du projet pour l'approbation finale. Le ministère pourra, sur accord mutuel, avant le début des travaux, réclamer à l'entreprise retenue des modifications de la conception initiale.