Accident impliquant Adrien Duval: la conductrice, traumatisée, donne sa version des faits

1 month, 3 weeks ago - 29 September 2022, lexpress.mu
Accident impliquant Adrien Duval: la conductrice, traumatisée, donne sa version des faits
C’est avec beaucoup de difficultés que la conductrice dont la voiture a été percutée par la berline d’Adrien Duval s’est rendue à la Criminal Investigation Division (CID) de Rose-Hill pour donner sa version des faits, mardi le 27 septembre.

L’habitante de Phoenix, âgée de 56 ans, est revenue sur les circonstances entourant l’accident survenu sur l’autoroute à Ébène en début de soirée, le mercredi 21 septembre. Elle a expliqué aux enquêteurs qu’elle roulait sur la troisième voie lorsqu’une voiture a percuté son véhicule de l’arrière. La voiture de la quinquagénaire s’est ensuite retrouvée les quatre roues en l’air. La conductrice a été blessée au pied et a été admise à l’hôpital Wellkin. C’est vendredi qu’elle a pu regagner son domicile mais elle est toujours sous traitement médical. Son avocate, Mᵉ Roubina Jadoo-Jaunbocus, explique que sa cliente est toujours bouleversée et traumatisée. 

Après cet accident, l’ex-député de Curepipe/Midlands, Adrien Duval et son ami William Martin ont fait l’objet d’une accusation provisoire de complot. Adrien Duval aurait refusé de se soumettre à un alcootest et dans un premier temps, a gardé le silence et n’a pas dévoilé qui était au volant de la Mercedes accidentée. Confronté aux images Safe City, il a alors confirmé jeudi qu’il était bien au volant de sa voiture. Adrien Duval et son ami devront retourner à la CID de Rose-Hill pour la suite.

Accident impliquant Adrien Duval : la conductrice de la Suzuki “vraiment traumatisée”

« Elle est vraiment traumatisée ». Ce sont les mots de l’avocate Roubina Jadoo-Jaunbocus, concernant sa cliente, victime d’un accident de la route, impliquant la voiture d’Adrien Duval, à Ébène, mercredi 21 septembre dernier.

La conductrice de la Suzuki s’est rendue à la CID de Rose-Hill, mardi après-midi, pour donner sa version des faits. Pour rappel, elle était au volant d’une Suzuki, qui a fini les quatre roues en l’air sur le côté gauche de la route.

Son avocate précise que la conductrice est toujours sous traitement médical. « Nous laissons la police faire son enquête et la justice suivre son cours », a-t-elle ajouté.

Pour sa part, l’ex-député, après sa première comparution en cour, a parlé de détention illégale. Il a été accusé provisiorement de complot.

Il a obtenu la liberté conditionnelle le vendredi 23 septembre après avoir fourni une caution de Rs 3000 et signé une reconnaissance de dettes de Rs 15 000 en cour de Rose-Hill.

Son ami, William Martin, a lui aussi obtenu la liberté conditionnelle.