Accusé d’avoir accepté des pots-de-vin, le constable Ryan arrêté

2 months ago - 28 November 2022, ION NEWS
Accusé d’avoir accepté des pots-de-vin, le constable Ryan arrêté
Ryan Gunny, un constable de police, a été arrêté hier, jeudi 24 novembre, par les limiers de l’ICAC, pour trafic d’influence et pots-de-vin.

Il a comparu en cour de district de Rose-Hill le jour même sous une accusation provisoire de trafic d’influence et a été libéré contre une caution de Rs 10 000 et a signé une reconnaissance de dettes de Rs 40 000.

L’affaire débute en juin 2021 alors qu’un dénommé Owen Twomey a eu des soucis après avoir vendu son véhicule à un certain Sandeep. Il a vendu son van avec l’accord tacite que tous les accessoires qu’il y a installés lui soient restitués. Or, après la vente, l’acheteur n’a plus retourné les appels d’Owen Twomey. C’est un ami qui présente alors Owen Twomey au constable Ryan Gunny. Ce dernier propose alors à Owen Twomey de régler son problème contre un paiement de Rs 4 000. Le même jour, dans la soirée, Ryan Gunny confirme à Owen Twomey que l’affaire est réglée et que Sandeep a promis de lui remettre ses accessoires.

En août 2021, Owen Twomey et un ami se sont présentés devant la maison de Sandeep pour récupérer les documents d’assurances laissés dans le véhicule vendu. Ne voyant personne répondre, bien que le portail de la maison soit ouvert, Owen Twomey profite que le véhicule ne soit pas verrouillé pour récupérer les documents dans la boîte à gants. C’est à ce moment que l’épouse de Sandeep les aperçoit et leur demande de partir ou elle appellera la police.

Le même jour, Owen Twomey reçoit un appel de Ryan Gunny, lui expliquant qu’une plainte de « larceny » a été enregistrée contre lui et que la CID de Rose-Hill allait l’arrêter incessamment. Il lui donne rendez-vous dans un centre commercial où il informe Owen Twomey que, comme plusieurs policiers s’occupent de cette enquête, il faudra offrir à tous « enn ti zafer », soit un total de Rs 15 000. Owen Twomey fait, alors, un retrait de Rs 13 500 qu’il remet au premier nommé.

L’affaire est ensuite rapportée à l’ICAC par Owen Twomey qui produit des enregistrements des conversations avec le constable Gunny, de même que les reçus des retraits qu’il a effectués pour les deux paiements de Rs 4 000 et Rs 13 500.

Allégation d’avoir sollicité un pot-de-vin : Le constable Ryan Gunny arrêté

Il est accusé d’avoir sollicité et reçu Rs 13 500 de Owen Twomey afin d’éviter que ce dernier ne soit arrêté pour une affaire de vol. En effet, en juin 2021, Owen Twomey a vendu son véhicule à un certain Sandeep Seeruttun, avec l’accord que tous les accessoires qu’il a installés à l’intérieur du van lui seront restitués. Mais après la vente, Sandeep Seeruttun ne répond plus à ses appels. Entre-temps, il fait la connaissance du constable Gunny.

En août 2021, Owen Twomey et un ami se sont présentés au domicile de Sandeep Seeruttun. Ne voyant personne répondre, malgré que le portail était ouvert, Owen Twomey profite que le véhicule ne soit pas verrouillé pour récupérer les documents qu’il recherche de la boîte à gants. C’est à ce moment que l’épouse de Sandeep Seeruttun les aperçoit et les demande de partir, ou elle appellera la police.Le même jour, Twomey reçoit un appel de Ryan Gunny, lui expliquant qu’une plainte de « larceny » a été enregistrée contre lui et que la CID de Rose Hill allait l’arrêter incessamment. C’est la que le constable Reza Gunny lui a réclamé Rs 13 500 pour qu’il ne soit pas arrêté. C’est Owen Twomey lui-même qui a rapporté l’affaire à l’Icac.

Ryan Gunny a été arrêté et a été présenté à la cour de Rose Hill où une charge de Traffic d’influence a été retenue contre lui. Il a été libéré après avoir fourni une caution de Rs 10 000 et une reconnaissance de dettes de Rs 40 000.