Car scolaire : 103 véhicules non conformes ou surchargés verbalisés

4 years ago - 30 January 2019, Défi Media Group
Illustration
Illustration
Il en va de la sécurité des enfants. Une semaine après la rentrée des classes, la National Transport Authority (NTA) se retrouve avec des dizaines de plaintes.

Ces plaintes ont poussé les inspecteurs de cet organisme à monter des opérations dans l'ensemble de l'île. Ces exercices « crack down » portent leurs fruits et les trouvailles choquent.

Entre le 21 et le 25 janvier, 103 propriétaires de véhicules ont été verbalisés. Certains opéraient illégalement des cars scolaires alors que des détenteurs de permis ne s'alignaient pas aux lois. Ils ne respectaient pas le nombre d'écoliers autorisés par véhicule. Un parent habitant à Chemin-Grenier, qui a porté plainte, confie que des fourgonnettes disposant de 15 places transporteraient plus d'une vingtaine d'écoliers entassés les uns sur les autres, sans ceinture de sécurité, en fonçant à toute allure.

Dans d'autres cas, des opérateurs partagent leurs trajets avec des sous-contractants, des propriétaires de fourgonnettes alors que ces derniers ne détiennent pas de permis de car scolaire de la NTA. Pire encore, des voitures et autres types de véhicules opèrent illégalement comme car scolaire. Parmi les contrevenants, deux propriétaires de voiture et 21 chauffeurs d'autobus ont été pris en flagrant délit. Selon une source de la NTA, ces opérations seront entreprises jusqu'à la deuxième semaine de février dans le but de redresser la situation. Outre le fait que ces actes soient illégaux, les opérateurs mettent en danger la vie des écoliers, nous a fait comprendre notre source.