Conduite en état ivresse : 1.314 chauffeurs ont passé la nuit en cellule de dégrisement

4 years, 10 months ago - 30 March 2018, Défi Media Group
Illustration
Illustration
En 15 mois, la force policière a épinglé 1 314 chauffeurs pour conduite en état d’ébriété.

Ce chiffre a été communiqué par le ministre mentor, sir Anerood Jugnauth, à l'Assemblée nationale, le mardi 27 mars.

«Nous agirons sans faille pour la tolérance zéro. » C'est la garantie donnée par l'inspecteur Shiva Coothen, responsable de la cellule de communication de la police. Selon lui, les sanctions pour les infractions à la Road Traffic Act sont déjà conséquentes, notamment pour ceux pris en flagrant délit de conduite en état ivresse.

Depuis décembre 2016, 1 314 chauffeurs ont passé la nuit en cellule de dégrisement. C'est ce qu'a indiqué le ministre Mentor, sir Anerood Jugnauth. Le numéro 3 du gouvernement répondait à une question du député du Mouvement militant mauricien, Aadil Ameer Meea.

Dans la foulée, le ministre Mentor a expliqué que la force policière compte deux véhicules pour l'alcootest. « Hormis ces deux vans pour l'éthylotest, d'autres unités assurent aussi l'alcootest à travers l'île. Le 28 juin 2016, la police a fait l'acquisition de 60 appareils pour l'alcootest et, à ce jour, elle a 157 appareils. La force policière a formulé une demande pour deux nouveaux véhicules pour cet exercice », a-t-il dit.

Le 3 mars, une semaine après le lancement de la campagne nationale sur la sécurité routière, le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a déclaré qu'il trouve déplorable que « Sohail Sesungkur, fils du ministre Sudhir Sesungkur, ait été impliqué dans un accident de la route, alors qu'il était sous l'influence de l'alcool. »

Dans la soirée du 11 mars, la fille du Directeur des poursuites publiques, Vandana Boolell, a percuté un mur à Tamarin. Selon la police, Sohail Sesungkur avait 48 microgrammes d'alcool dans le sang et Vandana Boolell 79 mg. Dans les deux cas, l'enquête suit son cours.

« Les deux personnes ont été conduites au poste de police. Nous ne ferons aucune discrimination et nous agirons sans faille pour la tolérance zéro. Malgré la campagne de sensibilisation et la répression, les automobilistes continuent à faire fi de la loi. Nous devons mettre l'accent sur l'éducation au sein de la famille. Nous invitons les collèges et les écoles à faire une requête à la police pour une campagne de sensibilisation pour la sécurité routière », dit l'inspecteur Shiva Coothen.

Pour Alain Jeannot de la Prévention routière avant tout, 5 000 délits sont associés à l'alcool à Maurice, dont 50 % sont pour conduite en état ivresse. « 56 millions de litres d'alcool sont consommés en moyenne par an. Les chauffeurs n'ont plus peur de la répression. Nous devons multiplier les alcootests à travers l'île. À Hong Kong, 200 000 alcootests sont effectués sur 700 000 véhicules par an. Combien sont réalisés ici ? », fait-il observer.