Hyundai Ioniq 5 contre Nissan Ariya : le match des SUV électriques !

1 year, 11 months ago - 3 March 2021, AutoPlus
Hyundai Ioniq 5 contre Nissan Ariya : le match des SUV électriques !
Ces deux nouveaux SUV électriques proposent des styles uniques et des performances intéressantes. Mais lequel choisir ?

Pluie de nouveautés électriques ces derniers mois ! Et pour cause : fin 2020, une voiture sur quatre vendue en Europe était électrique... Du coup, cette motorisation remplit peu à peu tous les segments, de la citadine à la sportive. Aujourd'hui, on s'intéresse à deux nouveautés marquantes, deux SUV électriques au design marquant : le Nissan Ariya et le Hyundai Ioniq 5. Que le meilleur gagne !

Extérieur : entre science-fiction et minimalisme

En termes de look, le Nissan et le Hyundai partent de deux philosophies bien différentes. Le Japonais est très futuriste, avec de grandes courbes tendues mais une calandre qui rappelle les stars de la marque comme le nouveau Qashqai. Côté Hyundai, on fait table rase des habitudes de la marque, pour un look rétro-futuriste fait de lignes droites et de formes géométriques. Un minimalisme qui déguise sa taille, grâce aussi à un empattement XXL. Le Ioniq 5 est effet plus grand de 4 cm que le Nissan, mais mesure 22 cm de plus entre les roues ! Le gage d'une très bonne habitabilité aux places arrière.

Dans l'ensemble, ces deux SUV électriques ont leur look bien à eux, et plutôt réussi, même si on vous laissera le soin de les départager.

Intérieur : sensation d'espace et mobilier épuré
Le Hyundai et le Nissan partagent une philosophie à l'intérieur : un minimalisme très moderne, pour tirer parti au maximum de l'espace offert par leurs architectures électriques. Tous deux disposent de grands écrans, et surtout d'un plancher plat à l'avant, qui donne une belle sensation d'espace. Voyez ce que notre journaliste Agnès Lasbarrère pense de l'intérieur du Nissan Ariya :

Si nous n'avons pas encore pu monter à bord du crossover sud-coréen, force est d'admettre qu'il semble pousser le concept encore un peu plus loin que l'Ariya. Ses grandes surfaces planes rappellent d'ailleurs la Honda e, alors que le Nissan reste plus proche d'une voiture classique.

Reste à savoir lequel de ces deux SUV sera le plus agréable à vivre. Le Ioniq 5 promet une habitabilité exemplaire grâce à son empattement géant, et des sièges avant affinés pour gagner en place à l'arrière. Le Nissan Ariya est, lui, déjà très généreux de ce côté.

Hyundai promet 531 litres de volume pour son coffre, contre 468 litres pour le Nissan.

Équipements : à la pointe
Porte-drapeaux technologiques de leurs deux marques, le Nissan et le Hyundai sont tous deux à la pointe du high-tech. On retrouve notamment des systèmes de conduite autonome de niveau 2 (maintien dans la voie et accélération/freinage, jusqu'à l'arrêt). Les écrans sont similaires, même si ceux du Nissan sont légèrement plus grands (12,3 pouces contre 12 pouces). Le Hyundai rétorque en proposant un système permettant de brancher des équipements sur du 220V, en utilisant la batterie. Pratique pour le camping, par exemple.

Autonomie, performances et temps de charge : la guerre !
Le Nissan Ariya est proposé en 5 niveaux de puissance, et 2 tailles de batterie. Dans le meilleur des cas, il proposera 394 ch (quatre roues motrices), et jusqu'à 500 km d'autonomie (en deux roues motrices avec la grande batterie).

Le Hyundai Ioniq 5 fait moins bien dans les deux cas. Il peut être équipé d'un ou deux moteurs et deux batteries, avec une puissance combinée atteignant 301 ch au maximum. L'autonomie maximale est estimée à 480 km, avec un seul moteur et la grande batterie.

Mais l'arme maîtresse du coréen, c'est sa vitesse de charge : grâce à un système électrique de 800V, la puissance de charge peut monter à 350 kW, contre 130 kW seulement sur le Nissan. Hyundai annonce ainsi 18 minutes seulement pour passer de 10 à 80 % de batterie, soit environ 100 km d'autonomie gagnée en 5 minutes. C'est plus rapide que chez Tesla !

S'il faudra certes chercher les prises Ionity pour bénéficier de cette charge ultra-rapide, Hyundai est partenaire du réseau, et pourra donc bénéficier de tarifs allégés. Un moyen aussi de prévoir l'évolution des bornes en général dans les prochaines années.

Pour les grands voyages, le Ioniq 5 pourrait donc bien s'avérer plus efficace, malgré son autonomie maximale un peu en retrait.

Verdict : en attendant les tarifs...
La bataille est serrée entre ces deux nouveaux SUV électriques. Difficile de les départager avant d'en avoir pris le volant, mais il semble que le Hyundai Ioniq 5 propose pour l'instant des prestations légèrement supérieures, du point de vue de l'habitabilité, du coffre et des temps de charge, même s'il faiblit côté performances et autonomie. Le coup de sifflet final sera celui des tarifs, pour l'heure toujours inconnus. On attend le Nissan Ariya autour des 45.000 €, quand le Ioniq 5 devrait être plus cher, le petit Kona électrique débutant déjà à 39.900 €. Réponses dans quelques semaines !