L’installation de caméras intelligentes envisagée sur nos routes

4 years, 8 months ago - 25 May 2018, Défi Media Group
Illustration
Illustration
Outre les 62 caméras de vitesse qui sont opérationnelles, le gouvernement envisage la possibilité d’installer des caméras intelligentes sur les principaux espaces publics pour aider à une gestion plus efficace du trafic et de la sécurité routière.

Cela va cadrer avec la mise en œuvre du projet Safe City. C'est ce qu'a souligné le ministre des Infrastructures publiques, Nando Bodha, en réponse à une question du député Osman Mahomed.

Le ministre a expliqué que l'un des domaines d'action du National Road Safety Strategy 2016-2025 est la formation, le renforcement des capacités et la mise en place d'une académie de sécurité routière.L'idée est de doter tous les acteurs de la sécurité routière des connaissances et des compétences requises dans leurs domaines respectifs. Le ministre a indiqué qu'en attendant la création de l'académie, des programmes de renforcement des capacités sont organisés sur la sécurité routière, le contrôle de la sécurité routière, les enquêtes sur les accidents de la route et l'analyse des accidents, l'aptitude médicale du conducteur, les instructeurs de conduite et les examinateurs, la détection de conduite sous l'influence de la drogue, et l'éducation à la sécurité routière dans les écoles.

Nando Bodha a toutefois précisé que la loi ne prévoit pas l'installation de caméras pour détecter les cas d'indiscipline et d'imprudence. « Cependant, cela pourrait être pris en compte avec la mise en œuvre du projet Safe City (...) Nous envisageons des amendements à la loi pour traiter les cas d'indiscipline et de conduite imprudente (...) », a-t-il dit. « Le nombre des décès a connu une hausse, passant de 14 à pareille époque l'an dernier pour atteindre 28. Ce sont les jeunes âgés de moins de 25 ans qui sont le plus concernés », a déploré le ministre.