Mode alternatif de transport : La SG du Comesa « impressionnée » par le Metro Express

7 months ago - 29 August 2022, Le Mauricien
Mode alternatif de transport : La SG du Comesa « impressionnée » par le Metro Express
Une délégation du Common Market For Eastern and Southern Africa (Comesa) a visité le Victoria Urban Terminal (VUT) et les infrastructures ferroviaires jusqu’à Phoenix.

Dirigée par la secrétaire générale du Comesa, Chileshe Kapwepwe, la délégation a démarré par une tournée dans les locaux du VUT, abritant plusieurs magasins et le marché aux légumes et autres produits locaux, avant de prendre place dans le Metro-Express.

À l’issue de cette visite, la secrétaire générale du Comesa s’est dite impressionnée par le modèle de métro, et qui intègre parfaitement, dit-elle, le développement urbain.  « Je suis très impressionnée par le progrès et la façon de transporter les passagers, soit d’une façon efficiente et propre. Nous avons beaucoup de leçons à apprendre à partir de là. D’autres pays du Comesa pourraient prendre exemple du métro pour leur développement », souligne-t-elleen ajoutant qu’elle évoquera la question avec les pays membres du Comesa.
Le Chief Executive Officer (CEO) de Metro Express Ltd, Das Motanah, se félicité de la démarche de la secrétaire générale du Comesa affirmant que le Metro Express est un Showcase pour d’autres pays africains. Le ministre du Transport, Alan Ganoo, également présent, a pour sa part déclaré que « c’est un grand honneur que la secrétaire générale du Comesa ait fait le déplacement à Maurice ».

Il poursuit : « sa visite a pour but de discuter du programme d’action du Comesa, qui réunit 21 pays. Cette association a été créée en 1994. En 2000, elle est devenue une zone de libre-échange. Le Comesa représente un marché de 560 millions de personnes. On pourra profiter de cet immense marché pour exporter nos produits à des prix préférentiels. »

Le ministre devait ensuite dire avoir rencontré hier Chileshe Kapwepwe en vue d’évoquer avec elle plusieurs sujets, notamment quant à savoir comment le Comesa pourrait aider le pays. « Je dois la remercier pour le plan stratégique réalisé par le Comesa. Ce plan a pris en considération plusieurs propositions de Maurice en tant que porte-parole des petits États insulaires. Nous avons obtenu de l’aide avec le Comesa pour relancer et consolider notre industrie du cuir, pour la formation, pour une plate-forme digitale et pour former des femmes entrepreneures. Nous avons aussi parlé de la connectivité aérienne et maritime, ainsi que de l’énergie renouvelable », a-t-il dit.

Au chapitre du Metro-Expresse dt du développement urbain, Alan Ganoo avance que « la secrétaire générale du Comesa nous a félicités pour ce projet, qui est considéré comme un joyau, voire un Flagship dans le développement économique et moderne de Maurice. C’est d’ailleurs grâce au projet de métro que le Victoria Urban Terminal a pu voir le jour. D’autres projets similaires seront réalisés dans toutes les villes. »

Le ministre a fait état de discussions fructueuses avec Chileshe Kapwepwe dans l’intérêt de Maurice et du Comesa. Il dira que « le mot clé, c’est l’intégration commerciale », tout en rappelant que le Comesa est un instrument pour faciliter le commerce entre les 21 pays membres de cette association.

À noter que la délégation du Comesa avait initialement prévu de prendre le métro à Port-Louis pour se rendre à Quatre-Bornes, mais que le protocole a été modifié en cours en route, pour terminer finalement le trajet à Phoenix. Le but est de permettre à la délégation d’avoir une idée globale du réseau ferroviaire mis en place.