Motocyclistes attaqués et dépouillés : deux jeunes sèment la terreur à Riche-Terre

5 years, 2 months ago - 24 November 2017, Défi Media Group
Motocyclistes attaqués et dépouillés : deux jeunes sèment la terreur à Riche-Terre
La police criminelle de Port-Louis Nord est sur la piste d’une bande de malfrats qui sévit dans la région de Riche-Terre et de Baie-du-Tombeau depuis peu.

En deux jours, deux jeunes ont attaqué deux motocyclistes. Leur mode opératoire est le même. Ils se cachent dans des buissons puis lancent des pierres à leurs victimes avant de les dépouiller de leur argent et de leurs cellulaires.

Mardi, José R. s'est trouvé au mauvais endroit au mauvais moment. Ce chauffeur de 63 ans s'était rendu chez un ami, victime d'un acte de vandalisme la semaine dernière. « En revenant, j'ai emprunté un raccourci, derrière la succursale d'un concessionnaire. C'est là que je me suis fait attaquer », relate l'habitant de Quatre-Bornes.

Il est tombé dans une embuscade. « Zot ti pe kasiet dan feyaz. Enn inn koumans avoy ros lor mwa. Apre enn lot finn avoy ros li ousi. » Il pensait qu'il pouvait se défendre mais il a dû s'avouer vaincu. « Ils ont sorti une arme tranchante et m'ont ordonné de leur remettre tout ce que j'avais. »

Ne voulant prendre aucun risque, José n'a pas opposé de résistance. « Ils ont pris Rs 8 000, somme que contenait mon portefeuille de même que mon cellulaire. » Une fois leur forfait commis, les deux hommes ont pris la fuite. José a alerté la police de Baie-du-Tombeau. Il a consigné une déposition pour vol avec violence.

Mercredi, un autre cas similaire a été enregistré. Un motocycliste de 54 ans circulait à proximité du supermarché Jumbo, il empruntait un raccourci quand deux jeunes ont surgi des buissons. « Ils avaient masqué leur visage avec un vêtement », a dit la victime aux policiers.

Les malfrats l'ont déséquilibrée après lui avoir lancé des pierres. Le motocycliste est tombé. Ses assaillants en ont profité pour lui arracher son cellulaire ainsi que son portefeuille qui contenait Rs 400. Puis ils ont pris la fuite.

Les deux jeunes sont recherchés par la police. Les enquêteurs pensent avoir affaire aux mêmes personnes de par la description fournie par les victimes.