National Coast Guard - Trident : les détails de ce projet à Rs 2 milliards

3 years, 9 months ago - 8 May 2019, Défi Media Group
National Coast Guard - Trident : les détails de ce projet à Rs 2 milliards
Annoncé en 2016, le projet Trident de la National Coast Guard (NCG) commence à prendre forme.

Le rapport EIA, soumis aux autorités, donne quelques détails sur ce nouveau quartier général de la NCG au coût de Rs 2 milliards. Il s'agit d'un autre projet important impliquant l'Inde dans un G-to-G.

Après le Metro Express et les installations à Agaléga, l'Inde se retrouve engagée dans un autre chantier d'envergure impliquant cette fois la National Coast Guard (NCG). Il s'agit de sécurité et de défense. Le projet, baptisé « Project Trident », est décrit comme un développement intégré. Il a été annoncé à la signature du Memorandum of Understanding (MoU) de novembre 2016 concernant le don de Rs 12,7 milliards de l'État indien. Mais la demande d'un permis pour l'Environmental Impact Assessment (EIA) permet d'en savoir un peu plus sur ses tenants et ses aboutissants. Les travaux devraient démarrer en juillet 2020 pour prendre fin en mars 2021.

C'est Pravind Jugnauth, ministre des Finances, qui a signé le MoU avec le haut-commissaire indien de l'époque, Abhay Thakur. L'accord comprend une subvention de USD 4 millions (Rs 141 millions) et une ligne de crédit de USD 52,3 millions (Rs 1,8 milliard) pour le projet Trident. Celui-ci incluera la remise à niveau des installations destinées à la surveillance et aux opérations maritimes. Le but étant de combattre le trafic de drogue. Au total, ce sont Rs 2 milliards qui seront investies dans le projet.

Selon la demande EIA soumise par le ministère de la Défense et de Rodrigues, cet Integrated Development Project verra le jour à Fort William à côté de l'actuel quartier général de la NCG. Les installations comprendront des infrastructures marines et terrestres. Parmi les installations marines : deux jetées, une paroi moulée le long du front de mer et un chantier de réparation naval. Sur terre : un nouveau QG à cinq niveaux, un atelier de deux niveaux et un bâtiment de deux niveaux pour le soutien à la flottille. Le tout construit en fast-tracked sur une superficie de 3,7 hectares.

La mission du Trident ? Améliorer la sécurité nationale à travers la protection et l'administration des zones maritimes, aider à la gestion et à la réhabilitation des contrevenants de même qu'assurer la souveraineté et l'intégrité territoriale du pays.

Le projet relevant d'un G-to-G, c'est la firme parapublique indienne RITES Ltd, spécialisée dans le domaine du transport et des infrastructures, qui a préparé le Detailed Project Report (DPR). Elle a bénéficié de l'appui de l'Indian Institute of Technology, Madras pour ce rapport. Du côté mauricien, c'est le consultant en environnement Enviro-Consult Ltd qui a été chargé d'épauler RITES pour le rapport EIA.

Ce sont surtout les opérations de dragage, les bâtiments à construire sur terre, les jetées et la construction d'un chantier de réparation naval qui nécessitent un permis EIA. Le rapport EIA assure qu'il n'y a pas de risque de déversement de pétrole ou de pollution de l'air avec un portique de transbordement qui sera électrique.