Noamaan Mooradun : Quand La Passion Pour Le Tuning Devient Son Métier

5 years, 3 months ago - 5 September 2017, Défi Media Group
Noamaan Mooradun : Quand La Passion Pour Le Tuning Devient Son Métier
À 27 ans, Noamaan Mooradun porte déjà le chapeau de directeur. Sa compagnie, Fast-Line Motorsport, spécialisée dans la modification, le nettoyage et le réglage des phares, est vite passée à la cinquième vitesse durant ces dernières années.

Rencontre avec un passionné du monde de l'automobile.

Après le Higher School Certicate, Noamaan Mooradun a entrepris des études en architecture pour suivre les pas de son père. Mais sa passion pour l'automobile était plus forte, car à peine six mois après le début de ses études, il abandonne l'architecture pour s'inscrire au Mauritius Institute of Training and Development (MITD) en « automotive mechanics and electronics. » Après deux ans de formation dans une compagnie, il quitte son emploi pour ouvrir son entreprise, Fast-Line Motorsport. « Pour approfondir ma connaissance, je suis parti à Dubaï pour faire un apprentissage dans un garage spécialisé dans la modification et le nettoyage des phares », explique-t-il. D'ailleurs, tous les ans, il se rend à Dubaï pour assister à des Tuning Shows, où les plus belles voitures sont exposées. De retour à Maurice, il partage les photos et ses idées avec ses 10 000 followers sur Facebook et sur Instagram.

Ses principaux clients sont les jeunes amoureux de tuning.

Au début, l'entrepreneur dit que ce n'était pas chose facile, car il travaillait seul dans son atelier jusqu'à fort tard. « Souvent, les gens me disaient que cela ne valait pas la peine et que c'était mieux de travailler dans une agence, mais je n'ai jamais baissé les bras. Je voulais faire mes preuves », soutient-il. Il était convaincu qu'un jour, il aurait son propre showroom. Petit à petit, il s'est fait un nom dans le monde du tuning à Maurice, et il est aujourd'hui comme un spécialiste dans les modifications, le nettoyage et le réglage des phares.

« Fitness approved »

Donnez-lui une paire de phares crasseux et il les transforme en véritable bijou. Il y ajoute des « angel eyes », des projecteurs, des ampoules LED, des ampoules xénons et des « day light running led », entre autres. « Les produits que j'utilise sont conformes à la règle et fitness approved », dit le jeune homme.

Noamaan Mooradun s'est spécialisé dans les modifications des phares, car selon lui, à Maurice la compétition est féroce. « Partout, des tuning shops proposent des gadgets et des phares angel eyes-ready made, mais ces produits, essentiellement chinois, sont de mauvaise qualité. En travaillant sur une paire de phare d'origine, le résultat est meilleur et plus durable », soutient-il. Depuis le début de ce mois, il possède son nouveau showroom équipé d'un atelier à la rue Saint François Xavier à Port-Louis où il peut mieux accueillir les clients.

Ses principaux clients sont les jeunes amoureux de tuning. Toutefois, on trouve aussi des clients de tout âge qui veulent simplement nettoyer leurs phares ou changer les ampoules pour avoir une meilleure visibilité.

Travailler à son rythme

Noamaan est marié depuis un an. Il se considère comme un homme comblé, car il travaille dur mais à son propre rythme. Il a toujours rêvé de devenir entrepreneur. Son conseil aux inspirants entrepreneurs : « Croyez en vous ! Étudiez le marché et foncez ! »