Reprise D’Anciens Véhicules : La Formule Dépôt-Vente Fait Toujours Recette

5 years, 5 months ago - 30 August 2017, Défi Media Group
Illustration
Illustration
Acheter une voiture neuve peut coûter cher. C’est pourquoi les clients qui possèdent déjà un véhicule choisissent parfois de la vendre pour financer une partie de leur nouvel achat.

Des concessionnaires reprennent les anciens véhicules de leurs clients à l'achat d'une nouvelle voiture. Le montant de la reprise est alors déduit du prix du nouveau modèle.

Mais à Maurice, quand c'est le cas, l'ancienne voiture reste au nom du client malgré la transaction. C'est ce qu'explique un client sous couvert de l'anonymat. « En Europe la reprise est courante, c'est plus simple que de vendre soi-même un véhicule. Cela se fait officiellement avec une facture. Ici, cela ne se passe pas aussi facilement. Le vendeur de ma nouvelle voiture m'a proposé une reprise mais à un prix dérisoire. Après quatre mois, j'ai appris par mon assureur que la voiture était encore à mon nom. Le concessionnaire m'a expliqué que la voiture reste enregistrée à mon nom tant qu'il n'a pas eu d'acheteur. Je ne suis pas d'accord », déclare ce client.

L'acheteur concerné n'a pas été en mesure de répondre aux questions du Défi Quotidien sur ce dossier. Mais selon les autres vendeurs de voitures que le Défi Quotidien a interrogés, il leur coûte trop cher de faire l'enregistrement à leur nom. C'est pourquoi ils préfèrent le dépôt-vente. Dans ce cas, le client laisse le soin au concessionnaire de trouver un acheteur. Quand ce dernier se manifeste, il est mis en relation avec le vendeur. La vente se fait donc entre les particuliers, le concessionnaire n'intervient pas directement dans la transaction.

Dans d'autres cas, selon un chargé de marketing d'un concessionnaire, le professionnel peut proposer une reprise au client. Mais le changement de nom ne se fait qu'au moment où il trouve un acheteur.