Rolls-Royce Spectre : voici la toute première Rolls-Royce électrique

3 months, 2 weeks ago - 19 October 2022, guideautoweb
Rolls-Royce Spectre : voici la toute première Rolls-Royce électrique
Incarnant un changement radical dans le développement des voitures de la marque et du jamais vu en près de 120 ans d’histoire, le tout nouveau coupé 100% électrique Rolls-Royce Spectre a été dévoilé en première mondiale mardi.

Comprenez bien, le prestigieux constructeur anglais va encore offrir son gros V12 de 6,75 litres dans d’autres modèles, mais l’entièreté de sa gamme sera à batterie d’ici la fin de l'année 2030. La Spectre, bien qu’électrique, est une Rolls-Royce avant tout et « le produit le plus parfait que nous ayons jamais créé », a déclaré le chef de la direction, Torsten Müller-Ötvös.

Si le véhicule sur les images a toutes les allures d’un modèle de production, sachez que le développement ne se terminera pas avant l’an prochain, après des tests sur plus de 2,5 millions de kilomètres allant du nord de la Suède jusqu’à l’Afrique du Sud.

Design inspiré des yachts modernes
La Spectre arbore la plus imposante calandre jamais greffée à une Rolls-Royce, mais bien sûr optimisée sur le plan aérodynamique. Idem pour la figurine du Spirit of Ecstasy qui trône comme à l’habitude au devant du capot. Ajoutez à cela une silhouette très fluide rappelant celle de la défunte Wraith et vous obtenez un coefficient de traînée de seulement 0,25, de loin le meilleur pour un véhicule issu de Goodwood.

Le design des jantes de 23 pouces n’est pas moins impressionnant, tout comme le toit contrastant qui se fond gracieusement dans la vitre arrière. Au fait, la Spectre est plus longue (5 453 mm), plus large (2 080 mm), plus haute (1 559 mm) et possède un empattement plus long (3 210 mm) que ladite Wraith. Et avec un poids de 2 975 kg, dont près de 700 proviennent de la batterie, elle se veut encore plus lourde que le VUS Cullinan. C’était à prévoir, mais quand même renversant.

Le firmament s’étire à l’intérieur
L’habitacle de la Rolls-Royce Spectre reprend la thématique du ciel étoilé chère à la marque. Pour la première fois, les portières peuvent elles aussi recevoir le traitement Starlight, qui comprend ici 4 796 points lumineux. Puis, la planche de bord illuminée intègre le nom « Spectre » parmi une galaxie de plus de 5 500 étoiles. Tout s’éteint lorsque la voiture n’est plus en marche.  

Le système d’infodivertissement SPIRIT est relié à une application mobile permettant une surveillance et un contrôle à distance. Et comme dans toutes les Rolls-Royce, une infinité ou presque d’options de personnalisation s’offriront aux acheteurs.

Des données techniques à confirmer
La nouvelle Spectre bénéficie d’une évolution de la plateforme « Architecture of Luxury » de Rolls-Royce, qui se veut 30% plus rigide que précédemment. Elle conserve l’excellente suspension avec barre antiroulis actives qui assure la douceur de roulement propre à la compagnie.

Rolls-Royce parle d’une puissance de 577 chevaux, d’un couple de 664 lb-pi et d’une accélération de 0 à 100 km/h en 4,5 secondes. Mais ces chiffres sont préliminaires et pourraient changer d’ici la mise en marché de la voiture. Idem pour l’autonomie qui est annoncée à 520 km selon la norme WLTP, moins réaliste que celle employée par Ressources naturelles Canada.

La prise de commandes pour la Rolls-Royce Spectre est déjà commencée et les premières livraisons dans le monde se feront à l’automne 2023. Quant au prix, il se situera entre le Cullinan et la Phantom.