Smart Cities : Bolloré se Positionne pour le Transport en Commun

7 years, 4 months ago - 31 July 2015, Défi Media Group
Smart Cities : Bolloré se Positionne pour le Transport en Commun
Le groupe français Bolloré offre à Maurice ses solutions pour le transport et le stockage d’énergie pour les Smart Cities.

À sa récente visite en France, Vishnu Lutchmeenaraidoo, ministre des Finances et du Développement économique, a rencontré des dirigeants de ce conglomérat, qui a exprimé ses ambitions de fournir des autobus électriques et des solutions d’auto-partage de véhicules électriques pour le transport dans les nouvelles villes intelligentes.

Les responsables du cluster du transport et la logistique ont également manifesté leur enthousiasme de contribuer aux initiatives mauriciennes à Madagascar, au Ghana et au Sénégal, notamment pour le développement des technopoles.

Lancé il y a plus de trois ans, le service d’auto-partage de véhicules électriques de Bolloré permet de louer une voiture électrique dans l’une des stations situées dans le centre-ville et pouvant desservir plusieurs dizaines de kilomètres à la ronde. La flotte de Bolloré a déjà parcouru plus de 85 millions de kilomètres en France depuis décembre 2011. À février dernier, les batteries électriques ‘brevetées’ n’avaient pas encore été changées.

Ce sont des batteries similaires qu’utilisent les autobus électriques. Il s’agit d’une solution de transport collectif comprenant deux modèles. L’un est un mini-autobus pouvant accueillir 22 passagers. L’énergie embarquée générée par les batteries permet d’assurer 120 kilomètres d’autonomie. L’efficacité de ce véhicule est renforcée par l’utilisation de systèmes de récupération d’énergie en décélération, qui favorise la recharge en cours d’utilisation. L’autre est un autobus de 12 mètres pouvant accueillir jusqu’à 80 personnes, destiné à de plus longs trajets puisqu’il dispose de batteries d’autonomie plus importantes. L’offre du transport en commun est modulable en fonction de la topographie et de la demande.

Le projet du développement portuaire de la capitale mauricienne intéresse aussi le groupe français. À travers sa filiale Bolloré Africa Logistics, il est un des leaders du transport et de la logistique sur le continent africain, où il dispose d’un réseau avec 250 filiales et près de 24 000 collaborateurs dans 46 pays.

La filiale opère 14 terminaux à conteneurs sur le continent par l’intermédiaire de partenariats public-privé portuaires obtenus à l’issue d’appels d’offres internationaux. Elle participe ainsi aux processus de privatisation des terminaux à conteneurs. Opérateur des terminaux conteneurs en Côte d’Ivoire, au Cameroun, au Ghana, au Nigeria, au Gabon, au Congo et Bénin, elle poursuit sa stratégie de développement en quête de nouvelles opportunités dans les ports africains.

Fondée en 1822, le groupe Bolloré figure parmi les 500 plus grandes firmes mondiales. Entreprise familiale, sa stratégie de diversification lui a permis d’avoir des assises solides dans ses trois principaux secteurs d’activités : le transport et la logistique, les médias et la communication et les solutions de stockage d’électricité. L’année dernière, il a dégagé des bénéfices de 403 millions d’euros (environ Rs 16,1 milliards).