Covid-19 : passagers et employés du transport souhaitent le retour des autobus roulant avec un nombre de passagers réduit de moitié

il y a 2 années, 7 mois - 19 Novembre 2021, topfm
Covid-19 : passagers et employés du transport souhaitent le retour des autobus roulant avec un nombre de passagers réduit de moitié
Depuis vendredi, les restrictions en vigueur dans le pays ont été durcies.

D’ailleurs, les rassemblements ne peuvent réunir qu’un maximum de 50 personnes alors que les lieux de culte ne peuvent accueillir que 10 fidèles lors des prières. Dans le transport en commun, si le port du masque est obligatoire, il n’y a pas de restriction concernant la distanciation physique. Pourtant, des passagers comme des employés du secteur réclament que la restriction qui était en vigueur après le premier confinement soit de nouveau imposée.

Covid-19: Une décision attendue vendredi en ce qui concerne le transport en commun…

Les représentants de l’Union of Bus Industry Workers ont eu une rencontre avec le ministre du Transport, Alan Ganoo hier. Ils l’ont expliqué que le secteur du transport a été impacté avec la Covid-19, car il y a eu 5 décès parmi le personnel.

Dans une déclaration à Top Fm, le secrétaire du syndicat, Alain Kistnen explique que les employés du secteur veulent apporter leur contribution dans le combat contre le coronavirus. Il demande ainsi à ce qu’uniquement 30 passagers soient autorisés dans les autobus au lieu de 60.

Il ajoute qu’Alan Ganoo va transmettre leurs recommandations au Conseil des ministres. C’est ce dernier qui tranchera ce vendredi.

Transport en commun : une décision sur le protocole sanitaire attendue du Conseil des ministres

La décision au sujet du protocole à adopter par tous ceux utilisant le système du transport en commun sera prise par le Conseil des ministres. C’est ce qui découle d’une réunion de consultation tenue hier entre le ministre de tutelle, Alan Ganoo, et le corps syndical du transport.

Les syndicalistes ont fait un exposé sur la situation sanitaire précaire à laquelle les travailleurs du transport font face au quotidien. Quoiqu’ils se disent un peu déçus de l’issue de la rencontre, les acteurs du secteur du transport en commun s’attendent à une décision positive de la part du gouvernement ce vendredi.