Achat des vaccins : Plus de Rs 372 M transférées de la STC

10 months ago - 31 March 2022, Le Mauricien
Achat des vaccins : Plus de Rs 372 M transférées de la STC
Répondant à une interpellation parlementaire du député Deven Nagalingum, adressée au ministre de la Santé, Kailesh Jagutpal, le ministre des Finances, Rengananden Padayachy, a dit avoir été informé par la State Trading Corporation (STC) que le prélèvement de Rs 2 par litre d’essence et de diesel est en application depuis le 1er juillet 2021.

Tout en expliquant que ce prélèvement vise à permettre « à tous les citoyens du pays d’avoir accès gratuitement au vaccin » contre le covid-19. Le National Covid19 Vaccination Programme Fund, précise-t-il, a reçu un montant de Rs 372 927 550 de la STC, somme qui a été transférée au ministère de la Santé pour l’achat des vaccins anti-Covid.

Répondant à une question supplémentaire du député Nagalingum, qui cherchait à savoir jusqu’à quand ce Levy serait appliqué, le Grand argentier devait souligner que, selon ses renseignements, le montant de l’achat des vaccins a avoisiné les Rs 1,3 milliard. Concernant le Levy pour l’année financière 2021-22 et l’année financière 2023, « nous allons travailler pour voir si nous allons continuer avec ce Levy », explique le ministre.

Le député Patrice Armance a de son côté cherché à avoir des détails sur l’achat de vaccins à Rs 1,3 milliard. « Nous avons un montant total au niveau du ministère des Finances. Pour avoir un décompte, il faut formuler une question précise au ministère concerné. Je précise que ce n’est pas le ministère des Finances qui paie. Le ministère des Finances alloue simplement le montant concerné pour payer les factures. »

Le député Eshan Juman a par ailleurs demandé quelle période couvraient les Rs 372 millions versées. « De juillet à décembre, selon les informations dont nous disposons au ministère des Finances. » Le député Reza Uteem a ensuite demandé si des vaccins achetés avec les Rs 372 millions n’ont pas été utilisés du fait de la date d’expiration, mais le ministre s’est dit « dans l’incapacité de répondre à cette question ».