Dans une mise en demeure : la famille d’un ado réclame Rs 5 millions au commissaire de police et à l’État

2 months ago - 27 September 2022, topfm
Dans une mise en demeure : la famille d’un ado réclame Rs 5 millions au commissaire de police et à l’État
La mise en demeure a été rédigée par l’avoué Pazhany Rangasamy. L’ado en question a été impliqué dans un incident le 30 août à Rose-Hill.

Il se trouvait à la station du Metro Express à Rose-Hill lorsque, dit-il dans la mise en demeure, il a vu quatre officiers de police, avec des matraques, s’avancer vers un groupe d’étudiants sur la route Royale.

Le jeune homme a sorti son portable et a enregistré la scène. Mais lorsque les policiers se seraient aperçus qu’il filmait, selon la version de l’ado, deux d’entre eux s’en sont pris à lui. Il soutient avoir été brutalisé sur place. Un policier lui a donné un coup de matraque au visage.

Dans la mise en demeure, le jeune soutient qu’il n’a pas été emmené à l’hôpital, malgré le fait qu’il était blessé, mais dans un poste de police où il aurait été abusé physiquement par un policier et aurait été victime d’abus verbaux par d’autres officiers. Il soutient aussi qu’il aurait été forcé de signer un document mentionnant qu’il n’a aucun grief contre la police.

Dans la mise en demeure, qui est adressée au commissaire de police et à l’État, la mère du jeune homme réclame d’abord des dommages de Rs 5 millions. Cela, pour le « préjudice sérieux » subi par son fils en raison de la « lourde faute » des préposés du commissaire. Elle demande aussi que les images des caméras CCTV dans la zone où l’incident a eu lieu soient sécurisées.

Rappelons qu’une plainte avait aussi été déposée auprès de l’Independent Police Complaints Commission, qui a ouvert une enquête. La police, de son côté, a évoqué le comportement des collégiens.

La mise en demeure a été rédigée par l’avoué Pazhany Rangasamy.