Le conducteur de la BMW qui a percuté un sergent arrêté

1 year, 6 months ago - 3 August 2021, lexpress.mu
Le conducteur de la BMW qui a percuté un sergent arrêté
Une opération policière montée dans la soirée du dimanche 1er août à Moka a permis d’arrêter Jean Stebane Mistrin, 31 ans relativement à un accident survenu aux petites heures du samedi 31 juillet sur la route Royale à Moka.

Une BMW ne s’était pas arrêtée, alors que le sergent Sumputh effectuait un contrôle routier à cet endroit. Kevin Steeven Murthen, un mécanicien de 27 ans et habitant Plaisance, Rose-Hill qui a été mis en cause dans cette affaire comme étant le conducteur a été appréhendé peu après. Il a avoué les faits qui sont reprochés. La voiture n’avait pas d’assurance et ni de déclaration. Les deux suspects qui ont été placés en détention seront traduits devant le tribunal de Moka ce lundi matin pour tentatative d'assassinat.

Le samedi 31 juillet, il était peu avant 2 heures du matin. Le sergent Sumputh avec deux autres policiers  étaient en poste sur la route Royale, Moka non loin de Mahatma Gandhi Institute pour un contrôle routier. Une voiture de couleur noire qui roulait à vive allure venant  de Réduit et roulait en direction du rond-point de Telfair, Moka, ne s’est pas arrêtée. Le véhicule devait percuter le sergent Sumputh. Ce dernier a été évacué à bord d’une ambulance du Service d’Aide Médicale d’Urgence et il a été admis en salle.

Immédiatement après la Police Information and Operations’ Room a été alertée, de même que tous les postes de police de la division est. Des barrages routiers ont été installés pour retrouver le véhicule suspect. Des policiers ont été mobilisés et des vérifications devaient être effectuées dans des garages.

Dans la soirée du dimanche 1er août sur la base de certaines informations, des policiers du poste de police de Moka, la Criminal Investigation Division  (CID) de Moka et une équipe de la Major Crime Investigation Team  se sont rendus à Railway Road, Moka,  et ont procédé à l’arrestation de Stebane Mistrin. Il a avoué qu’il voyageait était à bord de la BMW de couleur noire que conduisait  Kevin Murthen aux petites heures du samedi 31 juillet. Ce véhicule a-t-il dit n’avait ni d’assurance, ni déclaration de la National Transport Authority.  Une fouille effectuée à son domicile n’a rien donné.

Peu après ce suspect a mené cette équipe de policiers à Plaisance, Rose-Hill où Kevin Murthen a été arrêté. Ce dernier a avoué  sa culpabilité d’avoir percuté un sergent de police pour n’être pas arrêté à un contrôle routier. Il devait confier aux policiers qu’il roulait cette BMW avec de fausses plaques d’immatriculation. La voiture qui était dans son garage avait le pare-brise avant endommagé, de même que les parechocs avant et arrière.  La voiture a été transportée au bureau de la CID pour le besoin de l’enquête. Il a indiqué aux policiers un terrain en friche à proximité de l’école du gouvernement où auraient débarrassées les fausses plaques.  Des recherches effectuées à cet endroit n’ont rien donné.

Les deux suspects ont été conduits au bureau de la CID pour y être interrogés. Après quoi, Kevin Murthen a été placé en détention au poste de police de Flacq. Stebane Mistrin a lui passé la nuit en cellule du poste de police de Quartier-Militaire.

Des poursuites pour tentative d’assassinat seront intentées relativement à cette affaire.

Accident : deux hommes avouent leur implication dans le délit de fuite sur un sergent de police à Moka

Développement de taille dans l’enquête sur le délit de fuite survenu dans la soirée de vendredi à samedi, à Telfair, Moka.

Deux hommes ont été arrêtés et ont avoué leur implication dans cet accident lors duquel un sergent de police a été grièvement blessé.

Des arrestations qui pourraient apporter une nouvelle orientation à l’enquête.

Ce qui devait être une enquête pour un cas de délit de fuite semble dissimuler une autre affaire. Un sergent de police, âgé de 56 ans, avait été renversée par une voiture lors d’un contrôle, à proximité du rond-point de Telfair, vendredi.

Dans un premier temps, la police avait du mal à identifier le véhicule sur les images des caméras Safe City. C’est après une vaste opération que le numéro de la plaque d’immatriculation a pu être identifié. Mais la police devait découvrir que la plaque en question avait été modifiée.

La police de Moka, accompagnée de son unité de la CID et celle de la MCIT, a procédé à l’arrestation d’un habitant de Moka. Celui-ci a révélé qu’il se trouvait sur le siège passager du véhicule. L’homme de 31 ans a alors dénoncé un habitant de Rose-Hill qui était au volant. Celui-ci a été arrêté et a avoué son implication dans cet accident.

Les suspects ont aussi indiqué à la police que le véhicule n’était pas assuré et n’avait pas de Motor Vehicule Licence. La plaque d’immatriculation avait aussi été remplacée, l’originale a été abandonnée dans un terrain en friche.

Autant de zones d’ombres sur les quelles  la police tente de faire la lumière. Entretemps, les deux suspects restent en détention.