MV Wakashio: Japan P&I réclame la limitation des réclamations à Rs 800 M

1 year, 2 months ago - 18 November 2021, Le Mauricien
MV Wakashio: Japan P&I réclame la limitation des réclamations à Rs 800 M
C’est ce que révèle Ritesh Ramful à l’Assemblée nationale à la grande surprise du ministre Sudheer Maudhoo

Coup de théâtre à l’Assemblée nationale hier après-midi. Alors qu’il avait annoncé en grande pompe que son ministère avait fait une réclamation pour Rs 134 000 supplémentaires par tête comme Solidarity Grant aux pêcheurs, le ministre Sudheer Maudhoo n’était pas au courant que l’assureur du MV Wakashio, Japan P&I avait logé une plainte en Cour Suprême, en vue de limiter les réclamations à Rs 800 millions, au lieu de Rs 2 milliards. Visiblement dans ses petits souliers, le ministre de la Pêche a déclaré que c’est l’Attorney General’s Office qui s’occupe des questions légales. Il a fait état de la réticence de l’assureur du vraquier à verser cette somme aux pêcheurs.

En mai dernier, le ministre de la Pêche, Sudheer Maudhoo avait annoncé que les pêcheurs affectés par la marée noire du MV Wakashio, toucheront une somme supplémentaire de Rs 134 000. Cette somme représente le manque à gagner par ces derniers, hormis le Solidarity Grant de Rs 10 200 auquel ils ont eu droit mensuellement entre août 2020 et mars 2021.

Répondant à une interpellation du député Ritesh Ramful, Sudheer Maudhoo a dévoilé que 4 686 réclamations individuelles, incluant des compagnies et des organisations, ont été formulées sur la plateforme en ligne de son ministère à cet effet, soit un montant total de réclamations de Rs 2 milliards.

À ce jour, les pêcheurs, apprentis pêcheurs et banians ont reçu un montant de Rs 81 600 chacun, soit un total de Rs 83 millions sous le Wakashio Solidarity Grant. Le ministre a fait comprendre que Japan P&I réclame des preuves pour soutenir le manque à gagner par les pêcheurs. Il regrette le fait que l’assureur a été too demanding et n’a pas pris en considération que ces derniers pratiquent la pêche artisanale et qu’on ne pouvait comparer leur situation à ceux du Japon. C’est pour cela que ses officiers ont travaillé un chiffre basé sur les prises enregistrées. D’où la décision de faire une réclamation supplémentaire de Rs 134 615 pour les pêcheurs et Rs 140 000 pour les banians.

Le ministre a déploré également que sur les 4 686 réclamations, seules 436 ont été payées. Soit un montant total de Rs 8 643 950. La réclamation maximale par individu était de 1 000 USD, soit environ Rs 43 000. « Je dois avouer que Japan P&I est en train de procéder très lentement et mon ministère en a parlé à son représentant local en plusieurs occasions. C’est tout simplement inacceptable », dit-il.

Le gouvernement avait soumis des réclamations de Rs 357 millions pour les frais encourus, notamment l’assistance aux pêcheurs, skippers et taximen, entre autres. De cette somme, Japan P&I a remboursé seulement Rs 60 millions à ce jour, soit 17%. La police a reçu une somme de Rs 57 millions, représentant les services de l’Helicopter Squadron, dans le transfert de l’huile lourde qui se trouvait dans le réservoir du MV Wakashio.

Ramful : Cela fait plus d’un an que la marée noire s’est produite et la réponse du ministre indique que des réclamations d’un montant de Rs 2 milliards, seules Rs 83 millions ont été versées à ce jour. Le ministre est-il au courant que pas plus tard qu’hier, l’assureur a logé une plainte à la Cour Suprême, en vue de limiter les liabilities à Rs 800 M ?

Maudhoo : Comme je viens de le dire, c’est le bureau de l’Attorney General qui s’occupe de tous les aspects légaux.

Ramful : En tant que ministre responsable du dossier vous n’êtes pas au courant de cela ?

Le ministre laisse voir ses hésitations.

Ramful : Dans une question parlementaire du 31 juillet dernier, le ministre a affirmé que les pêcheurs auront une somme supplémentaire de Rs 134 000, comme vous venez de le confirmer. Cela a donc été promis depuis longtemps. Quand cet argent sera-t-il versé ? Va-t-on attendre la fin du litige ?

Maudhoo : J’ai eu plusieurs réunions avec les représentants de l’assureur. Le conseil légal du MV Wakashio était à Maurice. Nous avons eu des sessions de travail au bureau de l’Attorney General… Ils sont en train de résister comme je l’ai expliqué. Nous sommes en train de négocier et si cela n’aboutit pas, nous aurons recours aux moyens légaux.

Ramful : Il faudra alors se fier au bureau de l’Attorney General, évidemment.

OKIYO MARITIME CORP : « La demande de limitation est conforme à la Merchant Shipping Act »

Le propriétaire du MV Wakashio, Okiyo Maritime Corp, n’a pas tardé à réagir après l’intervention de Ritesh Ramful à l’Assemblée nationale hier. Dans un communiqué émis peu après 18h, il est indiqué que la demande faite à la Cour suprême en vue de limiter le montant des réclamations est conforme à la Merchant Shipping Act 2007 et à la Convention sur la limitation de la responsabilité en matière de créances maritimes, ratifiée par Maurice.

Alors que le député de Mahébourg/Plaine-Magnien avait avancé la somme de Rs 800 millions, le service de communication d’Okiyo Maritime Corp est venu préciser qu’une demande a été faite pour une limitation de Rs 719 658 463,31. Il est aussi précisé que cette réclamation s’appuie sur la partie IX, concernant la Limitation and Division of Liability for Maritime Claims de la Merchant Shipping Act 2007.

Le communiqué indique que « Okiyo Maritime Corp believes it is entitled to limit its liability in relation to the MV Wakashio incident to 12 743 856 Special Drawing Rights, which is equivalent to MUR 719 658 463.31. » L’armateur japonais affirme qu’il est conscient qu’il aura également à répondre des dommages liés à l’environnement et autres biens. Raison pour laquelle il a décidé de limiter les réclamations individuelles à Rs 719 658 463,31.

Okiyo Maritime Corp dit vouloir gérer cette situation en collaboration avec le gouvernement, à travers le bureau de l’Attorney General, afin que ceux qui ont été impactés par la marée noire puissent être dédommagés.