Véhicules fumigènes : 207 contraventions dressées depuis février

1 month, 3 weeks ago - 29 September 2022, lexpress.mu
Véhicules fumigènes : 207 contraventions dressées depuis février
La police de l’Environnement, la Traffic Management Branch ainsi que la National Land Transport Authority sont équipées de «smoke meters» depuis février.

Ce qui leur permet de sévir contre les propriétaires de véhicules qui émettent un taux de fumée au-delà de la limite autorisée par la loi.

Les règlements qui permettent à la police à prendre de telles sanctions sont les Road Traffic (Control of Vehicles Emissions) Regulations 2002. Ce texte de loi a, en effet, été amendé par le ministère du Transport depuis janvier. Il vise particulièrement les propriétaires dont les véhicules à moteur émettent une fumée dont l’opacité est supérieure de 50 % au taux imposé. Tout contrevenant dont le véhicule indique un taux de fumée dont l’opacité oscille entre 50 % et 69 % sera passible d’une amende de Rs 2 000.

Le propriétaire dont le véhicule émet une fumée dont le niveau d’opacité est supérieur à 70 %, sera également passible d’une amende de Rs 2 000 mais il aura aussi droit à une «Prohibition Notice». Un document qui l’obligera à se rendre dans un garage pour revoir le moteur de son véhicule avant de se rendre dans un centre de fitness pour la vérification de l’état de celui-ci, le tout dans un délai ne dépassant pas 14 jours. Selon l’inspecteur Jean Nobin Brasse, depuis le 21 février jour où ces nouveaux appareils ont été mis en opération pour la toute première fois, 207 contraventions ont été dressées contre des chauffeurs de véhicules fumigènes. «Je conseille aux conducteurs, surtout ceux qui ont des véhicules qui carburent au diesel, de toujours bien entretenir leur véhicule. Il faut aussi savoir que ce sont plus souvent les autobus qui dégagent de la fumée noire. »