Soodesh Callichurn : « Possible baisse après le prochain exercice de révision du PPC »

il y a 1 année, 2 mois - 29 Septembre 2022, Inside News
Soodesh Callichurn
Soodesh Callichurn
« Il y a la possibilité d’une baisse après le prochain exercice de révision du PPC. »

Tels sont les propos du ministre du Commerce et de la Protection des consommateurs, Soodesh Callichurn, à l’issue d’un atelier de travail organisé par l’École Hôtelière Sir Gaëtan Duval, à l’occasion de la Journée mondiale du tourisme au Henessy Park Hotel, en ce mardi 27 septembre.

Selon lui, le prix des carburants n’a pas chuté depuis le commencement de l’année. « Ce n’est que maintenant que le prix des carburants au niveau mondial est en train de chuter » a souligné Soodesh Callichurn. Il a affirmé que le gouvernement est en attente de la prochaine réunion du Petroleum Pricing Committee (PPC) pour décider de la marche à suivre.

« Nou la pou soulaz la popilasyon, nou pa pe pran kas p rampli lakaise STC ou Price Stabilisation Account kuma sertain p dire » a lancé Soodesh Callichurn.

Prix élevés des carburants : « Une possible baisse après le prochain exercice de révision du PPC », réitère Soodesh Callichurn

Le ministre du Commerce et de la Protection des Consommateurs était l’invité d’honneur à un atelier de travail organisé par l’École Hôtelière Sir Gaëtan Duval, à l’occasion de la journée mondiale du tourisme au Henessy Park Hotel, ce matin.

A une question de notre journaliste sur l’éventualité d’une réduction  des prix de l’essence et du diesel, Soodesh Callichurn a affirmé que lors de la prochaine rencontre du Petroleum Pricing Committee, il est possible qu’il y ait une baisse des prix des produits pétroliers.Rappelons que les cours du pétrole ne cessent  de chuter, le Brent a perdu encore 2,4 % hier, pour clôturer à 84.06 dollars.

Au niveau mondial…les cours du pétrole continuent de chuter, pris dans la tourmente qui frappe l’ensemble des marchés, désormais convaincus que le monde se dirige vers une récession à vitesse accélérée Quant au West Texas Intermediate ou Texas Light Sweet américain, également avec échéance en novembre, il a abandonné 2,57%, tombant à 76,71 dollars, une première en clôture depuis la première séance de l’année, le 3 janvier.