Alerte escroquerie: un concessionnaire de voitures disparaît au grand dam des clients avec plus de Rs 10 millions

1 year, 10 months ago - 26 March 2021, Inside News
Alerte escroquerie: un concessionnaire de voitures disparaît au grand dam des clients avec plus de Rs 10 millions
Certains parlent de Rs 10 millions, d’autres de Rs 25 millions… Montant total, dont ils se seraient faits escroqués par un dénommé JYL que notre rédaction a vainement tenté de joindre au téléphone.

Ainsi, une vingtaine de dépositions ont été consignées au poste de police de Curepipe contre le propriétaire de l’agence de voitures Jan Motors qui se trouvait jusqu’au 26 février dernier à Forest-Side, dans les hautes Plaine-Wilhems.

Ces personnes expliquent qu’après avoir appris que ladite agence ait mis les clés sous le paillasson à cette date et sans préavis, ils ont tout tenté pour joindre le propriétaire afin de savoir ce qu’il adviendrait des véhicules qu’ils ont déjà achetés et dont les livraisons étaient prévues vers la fin du mois de février 2021.

Avish Sahye, un habitant de l’Est explique qu’il a pris contact avec cette agence en août de l’année dernière pour l’achat d’une voiture. Après discussion, comme tout lui semblait en règle, il remet la somme de Rs 548 000 au propriétaire JYL qui lui promet que sa voiture, dont le prix était fixé à Rs 1 455 000 000 lui sera livrée sous peu, soit vers la mi-novembre 2020. Mais jusqu’à présent rien, ce malgré ses nombreux appels, courriers et plaintes logées à la police, notamment.

S. qui a souhaité témoigner sous le couvert de l’anonymat explique pour sa part avoir remis près de Rs 1, 4 millions pour l’achat d’un 4×4 « recon », dont le prix initial, comme lui avait indiqué le propriétaire de l’agence, revenait à Rs 1,3 millions. L’habitant du Nord de l’île précise avoir remis en cash un montant de Rs 200 mille roupies au présumé escroc ainsi que sa voiture, évaluée à Rs 675 mille…
Il ne sera hélas pas le seul membre de sa famille à s’être fait prendre au piège et qui attend depuis novembre 2020.

A bout de patience et las de se faire mener en bateau par téléphone, S décide de se rendre au showroom le 28 février et avertit JYL le propriétaire qu’il va porter plainte s’il ne lui rembourse pas la totalité de son dépôt dans les 2 jours…

Le lendemain, soit le 29 février, il apprendra que l’agence a arrêté ses activités et que les locaux ont été vidés… Le propriétaire s’étant évaporé.

Comme ces deux hommes, ils sont ainsi plus de vingt personnes à se retrouver dans la même situation et en appel à l’aide des autorités.