Gestion du PRGF : Des retraités du transport attendent leur Lump Sum depuis six mois

5 months, 2 weeks ago - 25 August 2022, Le Mauricien
Gestion du PRGF : Des retraités du transport attendent leur Lump Sum depuis six mois
Ils sont une dizaine d’employés de l’ United Bus Service (UBS) à avoir pris leur retraite, mais qui n’ont toujours pas pu toucher leur prime. Parmi eux, deux sont décédés.

La faute à la lenteur administrative, notamment au niveau de la MauritiusRevenueAuthority (MRA), qui gère le PortableRetirementGratuityFund (PRGF). L’UBSEmployeesUnion (UBSEU) monte au créneau pour dénoncer cette situation.

Le système ne serait pas encore rodé. C’est ce qu’on aurait laissé comprendre aux dirigeants de l’UBSEU qui ont voulu savoir, pourquoi après six mois, leurs collègues qui sont partis à la retraite, n’ont toujours pas touché leur Lump Sum. Iqbal Sheikh Abbas, président du syndicat, relève qu’avec l’entrée en vigueur du PRGF, toutes les procédures passent par la MRA et deviennent plus compliquées.

« Avant de prendre sa retraite, il faut remplir une Request Form à la Sécurité sociale. Celle-ci est par la suite envoyée à la MRA qui doit donner le Clearance pour que l’argent soit versé. »

Et c’est là où le bât blesse, dit le président de l’UBSEU. Les procédures sont longues et cela fait six mois que les principaux intéressés sont en attente. « On fait le va-et-vient depuis six mois et on nous a dit que le système n’est pas encore bien en place. Ce qui est plus triste, c’est que deux de nos collègues sont décédés entre-temps. Ils n’ont même pas pu toucher leur argent après tant d’années de travail et de sacrifice », regrette le syndicaliste.

De plus, ajoute Iqbal Sheikh Abbas, les veuves sont tourmentées par cette situation. Il cite encore un autre cas, où un collègue retraité attend son Lump Sum pour régler la note de la clinique où son épouse a reçu des soins. Il affirme avoir abordé la question lors d’une rencontre avec le ministre du Transport, Alan Ganoo, le 1er août.

Plus de 20 jours plus tard, rien n’a changé. « Nous avons aussi cherché à parler au ministre Callichurn, mais il n’est pas au pays. Je trouve que c’est bien chagrinant que le gouvernement ait mis en place un système qui cause autant de difficultés à toucher son argent au moment de la retraite », dénonce-t-il.

Iqbal Sheikh Abbas évoque les craintes des employés de l’UBS pour leur avenir, avec l’arrivée du Metro-Express à Curepipe. Comme on le sait, la ligne de Curepipe-Port-Louis est principalement desservie par l’UBS. « Le gouvernement avait annoncé récemment qu’il y a eu deux millions de passagers prenant le métro. Et cela ne concerne que la moitié du trajet. On peut donc imaginer que ce sera le double, voire le triple, lorsque le métro va desservir Curepipe. Que nous restera-t-il comme passagers alors ? C’est clair que tout le monde voudra prendre le métro parce qu’il n’y a pas d’embouteillage et que cela va plus vite », prévient le syndicaliste.

Dans les différentes réunions qui avaient eu lieu avec les employés du transport, dit le président de l’UBSEU, il avait été dit qu’il y aura des Feeder Buses qui vont intégrer le système de métro. « Or, nous constatons qu’il n’y a plus de Feeder Buses, mais qu’au contraire, dans la région de Quatre-Bornes, on a choisi des vans de 15 places pour faire la connexion avec le métro. Donc, où est la garantie pour les travailleurs du transport ? De plus, ce système est en train de faire de la concurrence car beaucoup de personnes prennent le van pour aller dans le centre de Quatre-Bornes, même s’ils ne vont pas prendre le métro, car cela coûte moins cher que le ticket d’autobus », se demande-t-il.

Par ailleurs, Iqbal Sheikh Abbas avance que le paiement de l’allocation de Rs 1 000 sera rétabli pour les employés du transport en général. « Jusqu’ici, seuls ceux de la CNT touchaient encore les Rs 1 000. Ce qui était injuste envers les autres. D’autant qu’il n’y a pas eu d’augmentation dans le secteur depuis sept ans. Le ministre nous a dit que ce dossier sera discuté au conseil des ministres. Nous espérons que ce sera avec effet rétroactif », avance-t-il.